Velvet Crush, la power pop en liberté

Formé en 1989 à Rhode Island sous l’influence de Big Star, des Raspberries ou encore des Byrds, Velvet Crush est l’un des maillons essentiels du revival power pop américain des années 90. Une décennie au cours de laquelle le groupe, construit autour de Rik Menck (batterie) et Paul Chastain (chant, basse) signe quatre albums, parmi lesquels le classique de 1994 Teenage Symphonies to God (ainsi titré en hommage à Brian Wilson et produit par Mitch Easter de Let’s Active).

En 1999, c’est sous la houlette de l’éminent Matthew Sweet (déjà aux manettes pour l’inaugural In the Presence of Greatness en 91) que la formation réalise le très bon Free Expression. L’album, qui avait déjà été réédité en CD en 2003 par Action Musik, aura enfin droit cette année à une ressortie en vinyle. C’est le formidable label espagnol You Are the Cosmos (Daniel McGeever, Parson Red Heads, Daniel Wylie…) qui publiera cette nouvelle version, limitée à 450 exemplaires, le 15 juin prochain.

Précommande : http://www.youarethecosmos.com/product/velvet-crush-free-expression-lp