Vacances d’été 2018 : notre sélection de livres à glisser dans sa valise

C’est décidé : pour les vacances 2018, on décroche du smartphone, détox digitale vitale. On a sélectionné pour vous quelques livres « musique » à glisser dans votre valise ou sac à dos, des bouquins en anglais ou en français ! Des livres déjà parus depuis quelques années ou bien des livres qui viennent tout juste de sortir. Que vous partiez au FIB 2018 de Benicàssim en Espagne, à La Route du Rock de Saint-Malo, ou bien encore au Sziget Festival de Budapest en Hongrie, vous en aurez pour tous les goûts – enfin ceux que l’on aime chez Fanfare. Vous pourrez même réviser vos classiques afin d’assister à la rentrée au Paris PopFest les 21 et 22 septembre prochain ! En bonus, à la fin de l’article, on vous invite à jouer entre amis !

Shoegaze de Victor Provis

Shoegaze de Victor Provis (Le Mot et le Reste)

Victor Provis est chroniqueur chez Xsilence et animateur radio sur Graf’hit. Il lui a fallu dix ans pour accumuler les informations sur l’un des mouvements majeurs de ces dernières années qui renaît de ses cendres depuis quelques années déjà. Le Shoegaze fut incarné par The Jesus and Mary Chain, Slowdive, Ride, My Bloody Valentine, Swervedriver – en France on retiendra surtout Welcome To Julian. Le Shoegaze c’était l’anti-héro, celui qui ne se met jamais en avant, regarde ses pieds, joue de la guitare, se cache derrière ses cheveux… parfois un sourire, un mur du son de guitares, des mélodies percutantes ! Victor retrace son histoire et nous fait découvrir le reste du monde en proposant aussi la scène espagnole, tchèque, japonaise, chilienne et irlandaise. Un livre nécessaire pour comprendre ce mouvement qui n’a pas fini de nous faire tourner la tête.

Welcome to Julian – Real Thing extrait de l’album Never So Close paru en 1993 chez Rosebud.

Swervedriver – Never Lose That Feeling extrait de l’album Mezcal Head paru en 1993 chez Creation Records.

My Bloody Valentine – Feed me with your kiss extrait de l’album Isn’t Anything paru en 1988 chez Creation Records.

The Jesus and Mary Chain – Never Understand extrait de l’album Psychocandy paru en 1985 chez Blanco y Negro

Mute: Le Label de musique indépendante depuis 1978 de Daniel Miller et Terry Burrows

Mute: Le Label de musique indépendante depuis 1978 de Daniel Miller et Terry Burrows (E/P/A)

Le punk commence à s’éteindre et c’est sur ses cendres que Daniel Miller crée le label Mute Records pour sortir son premier 45 tours sous le nom de The Normal. Puis il rencontre Fad Gadget et Depeche Mode, et l’Histoire de ce label DIY commence. Il est devenu l’un des grands noms de la musique électronique expérimentale et de la pop synthétique, on y croise aussi bien Nick Cave que Goldfrapp ou Moby. Une rétrospective visuellement riche !

Fad Gadget – Fireside Favourite extrait d’un live tourné à Leeds ou Manchester en novembre 1981

Laibach – Leben Heißt Leben (Live Is Life) extrait de l’album Opus Dei paru en 1988

Erasure – Oh l’amour extrait de l’album Wonderland paru en juin 1986

Popkiss: The Life and Afterlife of Sarah Records de Michael White

Popkiss: The Life and Afterlife of Sarah Records de Michael White (Bloomsbury)

C’est l’histoire d’un label et de groupes devenus cultes : The Field Mice, Talulah Gosh, Brighter, The Orchids, Blueboy ou bien Boyracer. De 1987 à 1995, c’est dans une maison de Bristol que la scène indépendante va vivre ses moments les plus forts à l’abri des regards indiscrets, à la force de production artisanale (quatre-vingt-dix-neuf 45 tours, sept 10 inches LP, vingt-trois 33 tours, neuf compilations) et en la foi à une alternative à la musique de masse, celle où tout un chacun peut se reconnaître. Chez eux la star, ce sont les compositions, qualifiées de twee-pop par certains ; on retiendra surtout que sans Sarah Records, il n’y aurait peut-être pas eu le groupe écossais Belle and Sebastian, ni le label américain Matinée Recordings ! Une lecture mythique avec les acteurs majeurs de ce label unique que Michael White, un fan de la première heure ou presque, a contacté pour l’occasion. Indispensable !

The Sea Urchins – Pristine Christine – Sarah 001 – 45 tours paru en novembre 1987

The Field Mice – Emma’s House – Sarah 012 – 45 tours paru en 1998

Blueboy – Popkiss – Sarah 065 – 45 tours paru en août 1992

Talulah Gosh – Talulah Gosh extrait de l’album They’ve Scoffed the Lot – Sarah 604, paru en février 1991

Toutes les infos sur le label :

http://sarahrecords.org.uk/

 

C86 & All that – The Creation of indie in Difficult Times de Neil Taylor

C86 & All that – The Creation of indie in Difficult Times de Neil Taylor (Ink Monkey)

Entre 1983 et 1986, c’était une explosion de nouveaux groupes, fanzines et labels en Angleterre. On retiendra The Pastels, The Wedding Present, Primal Scream, Miaow, The Schrubs, The Close Lobsters ou bien encore The Servants, tous ont été connu ou reconnu grâce à une compilation NME, la fameuse C86, certains outsiders ont disparu… Neil Taylor a rencontré et interviewé les protagonistes de cette période, un livre palpitant qui fourmille d’anecdotes, une véritable plongée dans le temps.

The Pastels – Breaking Lines extrait du maxi 45 tours Truck Train Tractor paru chez Glass Records en 1986

Primal Scream – Velocity Girl – Face B du 45 tours Crystal Crescent paru en 1986 chez Creation Records

The Age of Chance – From Now on, this will be your God pour la compilation C86

Miaow – Sport Most Royal pour la compilation C86

The Schrubs – Bullfighter’s Bones pour la compilation C86

The Close Lobsters – Firestation Towers pour la compilation C86

The Servants – Transparent – Face B du 45 tours She’s Always Hiding paru en mars 1986

The Wedding Present – This Boy Can Wait – Face B du 45 tours You Should Always Keep in Touch With Your Friends paru en 1986 puis en 1988 sur l’album Tommy.

En savoir plus et commander le livre

https://www.facebook.com/c86andallthat/

Creation Stories: Riots, Raves and Running a Label de Alan McGee

Creation Stories: Riots, Raves and Running a Label de Alan McGee (Pan MacMillan)

Alan McGee revient sur la création de son label. Les hauts, les bas, l’alcool, les drogues, l’argent, la faillite. Il a signé les plus grands : Primal Scream, Oasis, My Bloody Valentine, The Boo Radleys, The House of Love, Slowdive, Teenage Fanclub, Ride et les moins connus mais tout aussi importants Adorable, Medicine, Sugar… Un caractère fort, dans un monde où il faut justement avoir du cran pour y arriver, savoir faire des concessions, sans pour autant se vendre… Sauf que parfois tout dérape ! Facile à lire, on le suit avec plaisir signer les groupes qui ont marqué la scène indépendante. Franc du collier, il ne mâche pas ses mots et tout le monde y passe ! Un label magique, qui fera toujours briller les oreilles.

The Legend* – ’73 in ’83 – 45 tours paru en 1983, première signature du label.

Ruby – Paraffin extrait de l’album Salt Peter paru en 1995

Ride – Vapour Trail extrait de l’album Nowhere paru en 1990

The Boo Radleys – Does This Hurt? Extrait du EP Boo! Forever puis sur l’album Everything’s Alright Forever en 1992.

The House of Love – Shine On paru en 1987

BMX Bandit – Serious Drug – Extrait de l’album Life Goes On paru en 1993

Teenage Fanclub – What you Do to Me – Extrait de l’album Bandwagonesque paru en 1991

Oasis – Whatever – 45 tours paru le 18 décembre 1994, c’est le cinquième single de l’année sorti par le groupe.

Facing the Other Way: The Story of 4AD de Martin Aston

Facing the Other Way: The Story of 4AD de Martin Aston (Harper Collins)

Ici, on ne tourne pas les pages pour lire et comprendre tout le travail graphique du jeune Vaughan Oliver ! Ici, ce sont plutôt les origines du label créé par Ivo Watts Russell et Peter Kent en janvier 1980. On a tous chez nous un album de ce label incontournable, ne serait-ce qu’un Pixies, un Breeders ou le 45 tours de M|A|R|R|S ! Pas facile à lire en anglais, à quand une traduction et surtout un livre avec l’imagerie du label et ses influences ? Il nous reste au moins la musique à écouter et c’est déjà très bien ! 4AD 4EVER!

Pixies – Monkey Gone to Heaven – Extrait de l’album Doolittle paru en 1989

Throwing Muses – Not Too Soon – Extrait de l’album The Real Ramona paru en 1991

M|A|R|R|S – Pump Up the Volum – Paru le 03 août 1987

The Breeders – Son of Tree – Extrait de l’album Title TK paru en 2002

The National – Day i Die – Extrait de l’album Sleep Well Beast paru en 2017

This Mortal Coil – Song to the Siren – Extrait de l’album It’ll End in Tears paru en 1984

Belly – Gepetto – Extrait de l’album Star paru en 1993

Beirut – Gulag Orkestar – Enregistré live pour NPR Music

Cocteau Twins – Heaven or Los Vegas extrait de l’album du même nom paru en 1990.

Blonde Redhead – Here Sometimes – Enregistré au studio Tribeca à New York le 11 août 2010

Efterklang – Modern Drift – Extrait de l’album Magic Chairs paru le 22 février 2010.

Rip It Up and Start Again - Postpunk 1978-1984 de Simon Reynolds

Rip It Up and Start Again – Postpunk 1978-1984 de Simon Reynolds (Faber & Faber)

Tout ce que vous voulez savoir sur le post-punk est dans cette bible. Simon Reynolds vous emmène dans les endroits les plus sordides du monde pour vous expliquer la naissance du post-punk et son but. C’est facile à lire, on se prend au jeu d’écouter des découvertes ou réécouter des groupes que l’on connaît déjà. On se plonge dans la vie sociale et on comprend un peu mieux d’où vient ce mouvement hyper créatif, qui a marqué toute une époque ! Un must have !

The Pop Group – She’s Beyond Good and Evil – Extrait de l’album Y paru en 1979

The Slits – I Heard it Through the Grapevine – Extrait de l’album Cut paru en 1979

Devo – (I Can’t Get No) Satisfaction – Extrait de l’album Q: Are We Not Men? A: We Are Devo! Paru en 1978

Pere Ubu – The Modern Dance – Extrait de l’album du même nom paru en 1978. Enregistré live au festival Sons d’hiver 2014

Wire – I am the Fly – Extrait de l’album Chairs Missing paru en 1978. Enregistrement live pour les John Peel Session en janvier 1978.

The Human League – Don’t You Want Me – Extrait de l’album Dare paru en 1981

Cabaret Voltaire – Landslide – Extrait de l’album Red Mecca paru en 1981

The North Will Rise Again: Manchester Music City 1976-1996 de John Robb

The North Will Rise Again: Manchester Music City 1976-1996 de John Robb (Aurum Press)

John Robb est une légende. Membre fondateur du groupe post-punk The Membranes, journaliste musical, il a fondé le site internet Louder Than War, le label et enfin le magazine version papier !  L’Anglais retrace avec minutie l’avènement de la scène musicale de Manchester des Buzzcocks aux Stone Roses, de Factory Records, à la Haçienda, le label et club mythique créé par Tony Wilson ! Il a rencontré tous les protagonistes de cette période ou presque ! Un livre essentiel !

Buzzcocks – Breakdown – extrait du premier EP Spiral Scratch paru en 1977

Magazine – Touch and Go – 45 tours paru en 1978

Joy Division – Transmission – 45 tours sorti en octobre 1979

The Smiths – Girlfriend in a Coma – Extrait de l’album Strangeways, Here We Come paru en 1987

The Fall – Wings – Extrait de Perverted By Language Bis, VHS paru en 1983

Durutti Column – Never Known – extrait de l’album LC paru en 1981

Indie Pop - 1979-1997 de Jean-Marie Pottier

Indie Pop – 1979-1997 de Jean-Marie Pottier (Le Mot et le Reste)

Jean-Marie Pottier retrace toute une période musicale en ne mettant pas nécessairement en avant que des albums connus, je pense notamment au sublime Understand du groupe Brian paru sur le label Setanta ! L’auteur revient sur cent disques qui ont construit l’imagerie du rock britannique de Londres à Manchester en passant par Glasgow, Cardiff ou Belfast. Un ouvrage inspirant et inspiré d’un érudit de l’Histoire des musiques actuelles et pas que ! Encore un must-have !

Brian – You don’t Want a Boyfriend – extrait de l’album Understand paru en 1992

 

The Stone Roses: War and Peace de Simon Spence

The Stone Roses: War and Peace de Simon Spence (Penguin)

Un groupe culte ! Le son Madchester ! Deux albums, dont un premier album incontournable. Des têtes brûlées et un livre essentiel où Simon Pence a rencontré tous les acteurs qui ont côtoyés ce groupe hors normes. Vous aimez la musique des Stone Roses, vous vous devez d’en connaître l’essence et le cheminement.

The Stone Roses – I Wanna Be Adored – Extrait de l’album The Stone Roses paru en 1988

The Stone Roses – I am the Resurrection – Extrait de l’album The Stone Roses paru en 1988

The Stone Roses – Made of Stone – Extrait de l’album The Stone Roses paru en 1988 – En concert au Madison Square Garden à New York le 30 juin 2016

The Stone Roses – Love Spread – extrait de l’album Second Coming paru en 1994

The Stone Roses – Ten Storey Love Song – extrait de l’album Second Coming paru en 1994

Bad Vibes: Britpop and my part in its downfall de Luke Haines

Bad Vibes: Britpop and my part in its downfall de Luke Haines (Windmill Books)

Luke Haines est un personnage incroyable, d’une indépendance singulière, il mène sa barque comme il veut et n’a jamais eu peur de claquer la porte aux personnes qui veulent lui dicter ce qu’il doit faire et comment. Il retrace la vie de son premier groupe The Auteurs avec au moins deux albums à avoir dans sa discothèque, New Wave et Now I’m a Cowboy. Il revient sur la création éphémère du groupe Baader Meinhof et de Black Box Recorder. Il remercie Suede et la France et on apprend qu’il a échappé de peu au tremblement de terre de Kobe en 1995, son avion partant quelques heures avant le séisme… Luke Haines revient de loin ! Bon an, mal an il sort toujours des albums, notamment I Sometimes Dream of Glue paru en 2018 chez Cherry Red. A quand un concert en France ?

The Auteurs – Show Girl – Extrait de l’album New Wave paru en 1992

The Auteurs – Chinese Bakery – extrait de l’album Now i’m a Cowboy paru en 1993

Baader Meinhof – extrait de l’album Baader Meinhof paru en 1996

Black Box Recorder – Extrait de l’album England Made Me paru en 1998

Luke Haines – Everybody’s Coming Together for the Summer – extrait de l’album I Sometimes Dream of Glue paru en 2018

Just For One Day: Adventures in Britpop de Louise Wener

Just For One Day: Adventures in Britpop de Louise Wener (Ebury Press)

Louise Wener, la chanteuse du groupe Sleeper, revient sur sa carrière dans la musique – le temps d’une poignée de Eps et trois albums, dont à nos oreilles au moins un indispensable « Smart ». A partir de son enfance et de la curiosité qu’elle a pour écouter des nouveaux groupes et affirmer ses goûts pour Queen ou Bowie, elle fonde Sleeper. Le succès soudain, l’envie d’être aimé par le plus de monde possible lui fait accepter de jouer le rôle de meneuse, et le label joue avec son physique. Elle raconte des anecdotes sur sa rencontre avec Blur et sur un photographe un peu louche, la drogue aussi bien entendu et l’alcool. Les tournées à n’en plus finir et le label qui presse jusqu’au bout la poule aux œufs d’or. Trois albums en trois ans et une explosion en plein vol. Une écriture vivante qui vous emmène bien dans le cercle de ce mouvement musical créé de toute pièce par les journaux de l’époque. Depuis un an, Sleeper s’est reformé, ce qui devait être une courte série de concerts aux UK s’est transformé en phénomène sold out partout. Le groupe mène actuellement une campagne de crowdfunding sur Pledge music, Sleeper est rentré en studio le 02 juillet pour enregistrer un nouvel album à paraître en 2019 avec encore et toujours… Stephen Street à la production.

Sleeper – Delicious – Extrait de l’album Smart paru en 1995

Sleeper – Swallow – Extrait de l’album Smart paru en 1995

Sleeper – Inbetweener – Extrait de l’album Smart paru en 1995

Sleeper – Nice Guy Eddie – extrait de l’album The it Girl paru en 1996

Sleeper – Sale of the Century – extrait de l’album The it Girl paru en 1996

Sleeper – Romeo Me – extrait de l’album Please to Meet You paru en 1997

 

I Was Britpopped: The A-Z of Britpop de Jenny Natasha et Tom Boniface-Webb

I Was Britpopped: The A-Z of Britpop de Jenny Natasha et Tom Boniface-Webb (Valley Press)

Un abécédaire retraçant l’histoire de tous les groupes qui ont joué un rôle plus ou moins important pendant cette période 92-98. Bien entendu, on y retrouve Blur, Oasis, Pulp, Elastica, Suede, mais aussi These Animal Men, Geneva, SMASH, Dodgy, Powder, Me Me Me, Echobelly, Marion, Cast, The Bluetones… Bref, plus de 500 références. Vous aimez la Britpop? Vous devez donc vous procurer ce dictionnaire !

Me Me Me – Hanging Around – Un unique single paru le 05 août 1996. Le groupe est formé de Alex James (Blur), Stephen Duffy (Duran Duran – The Lilac Time) et Justin Welch (Elastica)

Catatonia – Mulder and Scully – extrait de l’album International Velvet paru en 1998

Pulp – Common People – live à Glastonbury en 1998 – extrait de l’album Different Class paru en 1995

Menswear – Daydreamer – extrait de l’album Nuisance paru en 1995

These Animal Men – Speeed King – 45 tours paru en 1994

The Auteurs – Lenny Valentino – extrait de l’album Now i’m a Cowboy paru en 1994

Supergrass – Caught by the Fuzz – extrait de l’album I Should Coco paru en 1995

Beach Boys - Un été sans fin de Jean-Emmanuel Deluxe

Beach Boys – Un été sans fin de Jean-Emmanuel Deluxe (Atlantica)

Jean-Emmanuel Deluxe, un érudit de l’histoire de la pop musique ! Originaire de Rouen, spécialiste de la pop culture, il écrit pour Schnock, Transfuge ou bien encore Rock & Folk. Fondateur du label Martyrs of Pop, il a sorti les albums d’Alexander Faem ou April March, entre autres. Avec cet ouvrage, il propose sa vision du groupe, dépeignant les côtés sombres de nos Californiens préférés et nous laissant croire que The Beach Boys a surpassé les Beatles car ce n’est pas que de la surf music et du soleil ! Parfait pour un été sans fin ! Bonne lecture.

The Beach Boys – Extrait de l’album Surfin’ U.S.A. paru en 1963

The Beach Boys – God Only Knows – Extrait de l’album Pet Sounds paru en 1966

The Beach Boys – I Can Hear Music – Extrait de l’album 20/20 paru en 1969

The Beach Boys – Wouldn’t It Be Nice – Extrait de l’album Pet Sounds paru en 1966

Rock StripsRock Strips Come Back

Rock Strips et Rock Strips Come Back sous la direction de Vincent Brunner (Flammarion)

En voilà une bonne idée cadeau pour un ou une amie. Ou comment lui faire découvrir le rock par le biais de la bande dessinée. On y croise Janis Joplin, Roxy Music, Radiohead, Sonic Youth, Pixies, The Clash, Björk, Elton John, LCD Soundsystem, PJ Harvey ou bien encore Serge Gainsbourg, tout cela sous les crayons bien taillés de Luz, Charb, Loustal, Winshluss, Charles Berberian, Obion, Riad Sattouf. On adore !

PJ Harvey – Dress – live à San francisco en août 1992 – Extrait de l’album Dry paru en mars 1992

Janis Joplin – Move Over en live 1970

Sonic Youth – Teenage Riot – extrait de l’album Daydream Nation paru en 1988

 

Brett Anderson - Coal Black Mornings

Brett AndersonCoal Black Mornings (Little, Brown)

Le leader de Suede se met à nu dans ce livre autobiographique. Il parle de son enfance avec un père autoritaire, il est issu d’une famille modeste, où on ne gaspille pas et on marche droit. Quand il découvre Bowie et le glam rock, il a un déclic. La marche fut longue mais quand on a une idée en tête et que l’on se bat on peut y arriver, encore faut-il savoir qu’il y aura des embûches, des déceptions. Ici on aborde son enfance jusqu’au début du groupe The London Suede avec Mat Osman, son meilleur ami, et sa copine Justine Frischmann (Elastica); cette dernière quittera le groupe en 1991 pour s’acoquiner avec Damon Albarn de Blur. Pour finir, on suit sa rencontre avec Bernard Butler. Un livre touchant, sensible, qui permet de mieux  cerner un personnage qui reste très discret sur sa vie privée, sa femme et ses enfants.

Brett Anderson – Brittle Heart – Extrait de l’album Black Rainbows paru en 2011

The Tears – Refugees – Extrait de l’album Here are the Tears paru en 2005

Suede – We are the Pigs – Extrait de l’album Dog Man Star paru en 1994

Enfin, en bonus, on a le cadeau parfait pour les fans de Britpop ! Un jeu de cartes pour jouer avec vos amis autour d’une de vos boissons préférées !

BRITPOP TRUMPS Card Game Vol.1

Pour le commander c’est sur Etsy : BRITPOP TRUMPS Card Game Vol.1 (30 britpop bands inc. Blur, Oasis, Suede, Pulp, Elastica, Auteurs, Sleeper and many more)

Elastica – Stutter – extrait de l’album Elastica paru en 1995

Salad – Granite Statue – extrait de l’album Drink the Elixir paru en 1995

Gene – London can you wait? – Extrait de l’album Olympian paru en 1995

Shed Seven – Dolphin – extrait de l’album Change Giver paru en 1994

Longpigs – She Said – extrait de l’album The Sun is Often Out paru en 1996

My Life Story – 12 Reasons Why I Love Her – extrait de l’album The Golden Mile paru en 1997