Totally Mild – Her

(Chapter Music)

Totally Mild chante la vie et ses petits tracas quotidiens.

L’Australie n’en finit plus de nous envoyer de jeunes artistes talentueux : Darren Cross, Heligoland, Amaya Laucirica, The Goon Sax, Dick Diver ou bien encore Hatchie.

C’est sur un son électronique que débute le second album de Totally Mild, paru sur le label Chapter Music. Le premier couplet de Sky vous emplit d’une douce mélancolie, la voix d’Elizabeth Mitchell résonne, seule, des notes de synthé telles une chorale fantomatique la suivent. Le son clair de la guitare la rejoint, puis la basse fait son apparition, chaleureuse et réconfortante. Le ciel s’éclaircit partiellement. Une entrée en matière qui ne laisse pas insensible.

Elizabeth Mitchell est accompagnée par Zachary Schneider à la guitare, Ashley Bundang à la batterie et Lehmann Smith à la basse. Sa voix se rapproche de celle de Laetitia Sadier (Stereolab) ou bien encore de celle de Cate Timothy aka Cate Le bon, toujours sur le fil du rasoir mais avec de superbes intonations. Une voix singulière.

Sur Pearl, le quartet vous emmène directement pour un voyage musical, ça swingue, ce sont les seventies revisitées, ça balance grave et on aime ce son limpide, on se laisse embarquer dans cette aventure intemporelle.

C’est un véritable grand huit de sensations que nous fait vivre Totally Mild : d’une ambiance soirée cocktail à la main, on se retrouve plongé pour un slow avec des choristes sortis des années 50-60 sur Working Like a Crow.

On enchaîne sur From One Another, les guitares respirent, le rythme est enjoué, on se laisse prendre facilement par le jeu du groupe. La chanson raconte l’histoire d’une femme piégée dans sa relation amoureuse plutôt banale, elle essaye de sortir de son ordinaire pour trouver l’extraordinaire.

Avec Lucky Stars, c’est encore la mélancolie qui revient, piano/voix, Elizabeth Mitchell est sublime dans ce registre simple et authentique. C’est une saynète sur la vie de jeunes amants qui cherchent leur chemin et aspirent à être heureux : « Until the end, try to pretend, i don’t need you, until the end try to pretend i am one. », jusqu’à la dernière note on retient son souffle !

On repart sur les chapeaux de roues avec Today Tonight : rythme groovy, basse chaude et entraînante, guitare aux riffs percutants, l’ensemble est lié par la voix d’Elizabeth. 2mn30 d’énergie pop !

Retour sous l’eau de la mélancolie avec Underwater. Ici, on chante la problématique de vivre à deux et de se sentir pris au piège sans pouvoir respirer seul. Ici, c’est la guitare et la voix qui se répondent et ont un rôle majeur.

On vous laisse découvrir les trois dernières chansons Take Today, More et Down Together. L’album Her contient des classiques instantanés et Totally Mild réussit l’exploit d’emmener la pop moderne vers de nouveaux horizons. Un album incontournable !

https://www.facebook.com/TotallyMild/
https://totallymild.bandcamp.com

Discographie
Her (février 2018)
Down Time (mai 2015)