Tidal Rave – Heart Screams

(Fishrider Records)

Nouvelle-Zélande : pop-rock promise

La Nouvelle-Zélande est très certainement l’un des pays où le ratio de l’excellence musicale au km² est le plus élevé. On ne compte plus les musiciens issus de ces terres australes, auteurs d’albums aussi réjouissants qu’inventifs et efficaces. Quand on m’interroge sur mon orientation musicale pop-rock, je n’hésite d’ailleurs pas un seul instant à confesser mon appartenance à l’église dunedinienne.
Près de 40 ans après le premier miracle opéré par nos Nonnes Volantes préférées, la scène locale est toujours aussi vivace. Au sein de cette nouvelle pousse, attardons-nous quelques instants sur Tidal Rave.

Le sextet (4 filles et 2 garçons), qui officie avec 3 guitares / voix, 1 basse, 1 batterie et des claviers / voix, a poussé son premier cri en 2017 dans la banlieue proche de Wellington grâce à un joli EP éponyme. Le groupe nous convie aujourd’hui à sa confirmation, avec Heart Screams. La cérémonie bat son plein grâce au déploiement d’une pop jangle tantôt claire et lumineuse, tantôt sombre, matinée d’un son garage vintage du meilleur effet.

Le ton proclamatif et certaines parties de claviers (comme sur Disillusion, Speed of Sound et Preachers’ Creatures, par exemple) évoquent la Patti Smith de la fin des années 70. Ils valident également le premier ressenti de l’EP, à savoir la filiation spirituelle du groupe avec un glorieux aîné, nous renvoyant à la félicité de l’univers, même si moins dark wave, de The Terminals, combo coupable d’avoir engendré il y a juste 30 ans, le miraculeux Uncoffined.

Alleluia, je suis conquis ! Le groupe et moi vous souhaitons le même bonheur.
Si vous aussi, vous êtes touchés, n’hésitez pas, par toutes les voies, à propager le bonne parole !

Discographie
Tidal Rave EP (2017)
Heart Screams (2020)

Tidal Rave
Bandcamp
Facebook
Twitter
Instagram

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus