The Gotobeds – Debt Begins at 30

(Sub Pop)

Pour qui serait – sait-on jamais – en mal d’énergie, le troisième album des Gotobeds pourrait être le remède idéal. Le groupe, signé sur Sub Pop, avait déjà suscité un intérêt certain avec ses précédentes productions, mais ce nouveau long format sonne comme une libération sonore. La formation de Pittsburgh déploie un mur du son de guitares tapageuses sur des morceaux noisy qui sont ( trop ?) maîtrisés de bout en bout.

Les paroles clamées rageusement et d’un incurable cynisme, virent souvent au règlement de compte et convoquent l’ombre planante de Mark E. Smith sur des rythmiques accidentées que le Mancunien n’aurait pas reniées. On se pince quand on perçoit des instruments à vent dissonants, toujours délicats à justifier, qui sèment un désordre qui s’installe savamment sur chaque plage de l’enregistrement.

© Shawn Brackbill

 

Le seul bémol à cette nouvelle sortie pourrait être la production trop parfaite qui dessert à la longue les efforts indéniables que les musiciens ont déployés sur les arrangements et l’image Do it Yourself que le groupe s’était forgé depuis son entrée en religion.
Le disque aurait sans doute gagné en cohérence en adoptant un son plus foutraque encor, moins lissé et plus abrupt. Reste que ces morceaux sont taillés pour la scène (Dross, Calquer the Hound ), scène que les Gotobeds retrouveront dans les jours à venir au cours d’une tournée qui risque de laisser des acouphènes aux spectateurs imprudents qui n’auraient pas protégé leurs tympans.

Avant d’aller au lit, il faut souvent ranger sa chambre : il y a fort à parier que les Gotobeds vont y passer des heures au vu du chaos qui règne sur ce disque.

thegotobeds.bandcamp.com

Discographie
Poor People are revolting (2014)
Blood//Sugar//Secs//Traffic (2016)
Debt Begins at 30 (2019)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus