The Gallant Club – Ten Great Shower Songs

(Chantage Records - Modulor)

Intemporel, le premier album de The Gallant Club rend hommage à la pop.

Alexander Faem s’acoquine avec Clément Juttel pour un projet regroupant toutes les grandes influences (synth)pop de ces dernières années. A l’écoute de cet album, on a l’impression d’entendre un classique. Ce duo, chic et choc, vous propulse ses mini-bombes pop qui explosent dans vos oreilles et vous font briller les yeux. Pour un projet ambitieux comme celui-ci, il faut savoir incarner les chansons et Clément joue ce rôle à merveille, tel Martin Gore (Depeche Mode) ou Andy Bell (Erasure) à l’époque.

Derrière sa guitare, Alexander Faem, érudit de l’histoire de la pop franco-anglaise, tisse un voyage dans le temps faisant référence à ses pairs, tout en y injectant une bonne dose de modernité. On pense aussi à David Potts, guitariste et ex-chanteur de Monaco (groupe fondé avec Peter Hook de New Order). Tout ici est matière à passer un bon moment, dès les premiers accords de Weather Underground et sa guitare tourbillonnante, une chanson qui devrait passer en boucle sur les radios, en passant par ce Dear Lost Kingdom que Pet Shop Boys auraient adoré pouvoir écrire un jour, jusqu’aux dernières notes de Away From Me, qui pourrait être une réponse au Change de Tears For Fears.

Avec The Gallant Club, votre journée débutera et se finira le sourire aux lèvres. Singing in the Shower, chantaient Les Rita Mitsouko et les Sparks en 1988. Grâce à eux, nous pourrons y fredonner quelques chansons de plus cet été.