The Bell Streets – Monument

Voir le nom de Josh Meadows associé à un nouveau projet est très souvent annonciateur d’un bon, voire excellent moment d’écoute. Le musicien australien ne m’a en tout cas jamais déçu, tant au sein de The Sugargliders (ah Sarah, toujours Sarah) que de The Steinbecks (essayez par exemple leur Trying To Be Someone sur l’album Kick To Kick).

Pour The Bell Streets, Josh Meadows s’est acoquiné avec Nick Batterham, musicien et producteur jouissant d’une excellente réputation down under, mais que je ne connaissais pas du tout jusqu’à présent.

Tous deux nous livrent, avec Monument, un album certes sans surprise (il y en a très rarement dans leur genre musical), mais dont les chansons déroulent comme jamais, avec une classe et un talent confondants, surtout après plus de 30 ans de carrière. Comme d’habitude, les fans apprécieront grandement, les autres s’ennuieront probablement.

Monument ne tape pas violemment au cœur, il n’en a nullement besoin. C’est un album qui s’installe directement dans la pile des rares albums du troisième millénaire qui reviendront régulièrement et durablement titiller nos oreilles. Sincèrement pop.

The Bell Streets
Bandcamp
Facebook
Twitter
Instagram

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus