Teleman – Family of Aliens

(Moshi Moshi)

Avant de se lancer dans l’aventure Teleman, trois des quatre membres du groupe londonien ont officié pendant quelques années sous le nom de Pete & the Pirates. Désespérément boudés par la plupart des historiens de la musique pop, les deux albums de cette première incarnation (Little Death, 2008 et One Thousand Pictures, 2011) mériteraient pourtant d’être réévalués, leurs chansons nerveusement insidieuses possédant avec le recul une fraîcheur et une justesse plutôt au-dessus des standards de leur époque.

Depuis 2012, Thomas (chant, guitare) Jonny (claviers) et Pete (basse), qui se sont adjoints les services d’Hiro à la batterie, ont entrepris de faire évoluer leur formule en y injectant une bonne dose de modernité. Introduite par Breakfast (2014), un premier disque produit par l’ex-Suede Bernard Butler, la trajectoire de Teleman s’éloigne donc un peu plus à chaque étape de l’indie-rock toutes guitares dehors de leurs débuts, pour tendre vers une pop synthétique parfaitement ancrée dans son époque.

Dans la foulée de l’ingénieux Brilliant Sanity (2016), Thomas Sanders et ses camarades ont affiché l’an passé leur volonté progressiste, en confiant à cinq différents producteurs (et tous clairement étiquetés « electro »), la production de chacun des titres du EP Fünf. L’expérience fut particulièrement concluante avec leur compatriote Oli Bayston, alias Boxed In, qu’ils ont logiquement décidé de reconduire derrière la console pour la réalisation de l’intégralité de Family of Aliens, un troisième album qui leur permet d’endosser à nouveau leurs panoplies d’explorateurs pop tournés vers l’avenir.

Les pulsations électroniques qui prennent peu à peu le pouvoir ne nuisent en aucun cas à la qualité et à l’efficacité des chansons de Teleman, la sensibilité mélodique du groupe paraissant au contraire exacerbée par ses nouveaux atours modernistes (Song For A Seagull, Submarine Life). À l’exact opposé des groupes à guitares en manque d’inspiration qui tentent vainement de dissimuler leur inconsistance derrière un habillage pseudo-futuriste hors de propos, les Britanniques démontrent avec une grande habileté que la mue electro-pop qu’ils achèvent ici n’a rien d’artificiel.

Discographie

Breakfast (2014)
Brilliant Sanity (2016)
Family of Aliens (2018)

https://telemanmusic.bandcamp.com/
http://moshimoshimusic.com/