Son nom est Jonny Polonsky…

Son nom ne dira rien aux plus jeunes de nos lecteurs, mais ceux qui ont suivi avec assiduité l’actualité du rock « alternatif » américain des années 90 gardent sans doute au moins un vague souvenir de Jonny Polonsky. En 1996, engagé par le label American Recordings de Rick Rubin sur la foi d’une démo produite par son ami Frank Black, le songwriter originaire de Chicago signa en effet un micro-classique de la power pop de l’époque avec son excellent premier album Hi, My Name Is Jonny mixé par Brendan O’Brien (Neil Young, Bruce Springsteen).

Jonny Polonsky, qui a fait depuis de nombreuses apparitions sur des disques de gens aussi recommandables que Johnny Cash, Neil Diamond, Pete Yorn ou encore Donovan, a également réalisé six albums solo en 23 ans. Le prochain s’intitule Kingdom of Sleep et il fera suite à Fresh Flesh, sorti il y a tout juste deux ans (l’ex-Screaming Trees Mark Lanegan était notamment venu poser sa voix rocailleuse).

Produit par Jonny Polonsky puis mixé et masterisé par Mike Tholen (Chris Connelly, Revolting Cocks), Kingdom of Sleep sera disponible le 6 mars en CD et en vinyle via Ghostworks Recordings.

Premier extrait en écoute et précommande sur Bandcamp :

www.jonnypolonsky.com/music

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus