Santa Cruz – Now & Here

(Hasta Luego)

Varié et ouvertement pop, le septième album du groupe rennais tutoie des sommets d’élégance.

« C’est notre meilleur album, celui dont nous sommes le plus fier », se réjouit Pierre-Vital Gérard (voix, guitares), au sujet de Now & Here. Si l’on manque encore du recul nécessaire pour affirmer à notre tour que la dernière réalisation des Bretons constitue bien le sommet de leur discographie, ce septième album a clairement de quoi susciter la fierté de ses auteurs. Quinze ans après le baptême du feu country-folk de Welcome to the Red Barn, premier essai influencé par l’Amérique cabossée de Palace, Smog et Sparklehorse, le quintette rennais se devait d’être au rendez-vous. Toutes les conditions semblent en effet réunies, ici et maintenant, pour que Santa Cruz soit enfin reconnu à sa juste valeur : Pierre-Vital Gérard n’a jamais aussi bien chanté, les musiciens aguerris qui l’accompagnent incarnent à merveille des compositions haut de gamme dont les arrangements de cordes sont signés par Joseph Racaille (Miossec, Bashung…) et c’est enfin le légendaire Ian Caple (Tindersticks, Autour De Lucie…) qui a enregistré et mixé le disque au Vega Studio de Carpentras, taillant pour le groupe un écrin à la mesure de son talent et de ses ambitions.

Avec autant d’atouts dans son jeu, Santa Cruz peut laisser libre cours à son véritable tempérament pop, faisant voler en éclats les derniers réflexes qui pouvaient encore le réduire au carcan americana. Bien entendu, surgissent ici et là quelques réminiscences d’un passé glorieux et pas si lointain, à l’image notamment du folk-rock façon Lambchop de 5:AM ou de Radio Talking, grande ballade feutrée qui rivalise d’élégance avec les plus belles heures de Stuart Staples & Cie. Mais la transformation, engagée depuis longtemps déjà, se poursuit et s’amplifie : affranchie de références trop marquées, la formation s’autorise ainsi quelques ondulations lascives sur le dancefloor, le temps d’un Heavy Dancer scintillant et funky, qui concurrence le potentiel tubesque des inoubliables Flowers For My Friends (2005) et On My Way Back (2013). Tout aussi efficaces, High Heels On Ice, avec ses accents southern soul et Favorite Jesus, avec ses arpèges byrdsiens, sont des chansons pop radieuses qui contribuent au caractère hautement fédérateur de ce nouvel opus.  Enfin, puisque Santa Cruz a toujours pris le soin de soigner ses sorties, Now & Here s’achève, comme les épisodes précédents, en mode ascensionnel. Cordes, saxophone, marimba et guitares se donnent ainsi la main pour libérer la belle Andromeda dans un ardent bouquet final.

Discographie :

Welcome To The Red Barn (2003)
Long Gone Desire (2004)
After Supper (2005)
A Beautiful Life (2009)
Elvis in Acapulco (2013)
MicrOrgan (2014)
Now & Here (2018)

www.santacruz.fr

Crédit photo : Laurent Guizard