Retour d’Orwell, orfèvre de la pop française

Vingt ans après la sortie de son premier mini-album, Orwell signe le grand disque pop français du printemps 2020 avec Parcelle Brillante. Pour l’écriture de ce sixième album, dont la sortie est fixée au 24 avril, le leader du groupe nancéien Jérôme Didelot s’est inspiré de l’oeuvre de l’écrivain Theodore Sturgeon. Les thématiques développées dans ses écrits par l’auteur américain, pionnier de la science-fiction, sont au cœur des nouvelles compositions d’Orwell. Une formation encore trop confidentielle ici (nul n’est prophète en son pays…) et qui réaffirme, cinq ans après le brillant Exposition Universelle, que ses chansons lettrées et délicates n’ont toujours rien à envier à celles des maîtres anglo-saxons du songwriting pop sophistiqué, de Sean O’Hagan (The High Llamas) à Paddy McAloon (Prefab Sprout) en passant par Neil Hannon (The Divine Comedy).

Le premier single Jamais Assez, avec Armelle Pioline (Holden, SuperBravo) :

Orwell
Site officiel
Facebook

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus