Marissa Nadler – For My Crimes

(Bella Union)

Mesdames, messieurs, qu’il me soit donné aujourd’hui le droit d’être juge et partie. La chanteuse de Boston nous revient avec son huitième album intitulé For My Crimes. Crimes ? De quels crimes parle-t-on ? Certes, à la lecture de la track list, un morceau retient particulièrement l’attention. Il est intitulé I Can’t Listen to Gene Clark Anymore. Quelle drôle d’idée ! Oui, je le dis, cela est un crime que de ne plus écouter ce merveilleux chanteur américain, voix des Byrds et auteur entre autres d’un formidable morceau, Some Misunderstanding, repris de manière magistrale par Soulsavers avec Mark Lanegan au micro… Mais arrêtons là les digressions pour revenir au cas qui nous intéresse.
Marissa Nadler est une chanteuse folk dans la tradition tragique du terme s’entend. Et comme souvent, à vouloir prendre des raccourcis, folk pour beaucoup signifie country donc une musique ancrée au sol, diablement terrestre. Alors qu’avec Marissa Nadler, sous ses airs de grande prêtresse gothique, celle-ci prend de la hauteur, elle devient aérienne, éthérée parfois même.

Sur ce LP, la chanteuse américaine, accompagnée par de proches amies comme Angel Olsen, Sharon Van Etten et Kristin Kontrol, avec lesquelles elle partage le goût des belles choses, continue de développer un univers fait d’oxymores, à la fois spectrale et lumineux. Et sous ses aspects en clair obscur se cache en fait une interprète à la voix solaire, rayonnante, aux chansons élégiaques (un amoureux qui ne serait inoffensif que lorsqu’il dort) et légères (comment dire au revoir à une voiture en fin vie ?), mais qui touchent au cœur, comme le titre Lover Release Me.
Alors For My Crimes, oui mais de quels crimes parle-t-on ? Celui de nous faire oublier la pesanteur du monde qui nous entoure ? Celui de nous offrir de la légèreté dans cet univers brutal ?
Si ce sont des crimes, alors tout lui est pardonné, même celui de ne plus écouter Gene Clark. Gageons que cela lui passera bien un jour. En attendant, permettez-moi d’octroyer à Marissa Nadler la grâce du tribunal. Mais en a-t-elle vraiment besoin tant cette qualité la résume bien ?

Discographie

Ballads Of Living And Dying (2004)
The Saga Of Mayflower May (2005)
Songs III: Bird On The Water (2007)
Little Hells (2009)
Marissa Nadler (2011)
July (2014)
Strangers (2016)
For My Crimes (2018)

https://www.marissanadler.com/