Les Secrets les Mieux Gardés de la Pop (24) : Armstrong

Julian Pitt est plus connu sous le nom d’Armstrong, un projet dont le premier album Under Blue Skies a été réédité cette année, après une première sortie en catimini en 2007. Le garçon nous à offert deux titres inédits dans des arrangements non définitifs, Songbird et Eyes Wide Open, que nous vous proposons de découvrir dans cette interview. Ils feront partie de son prochain album, Happy Graffiti, qui devrait être prêt dans les tous prochains mois. Et un autre nouvel album serait également en préparation. Depuis le Pays de Galles, Julian a évoqué pour Fanfare ses influences, ses fonds de tiroirs et ses projets pour le Nouvel An.

Bonjour Julian, où as-tu grandi et qu’est-ce que tu pourrais dire de cet endroit ?

Je suis né à Newport, au Pays de Galles du Sud, où j’ai passé une grande partie de ma vie. Newport est historiquement une ville industrielle comptant de nombreuses manufactures. Elle se situe non loin de Cardiff, le chef lieu du Pays de Galles. A Newport, tu peux trouver de nombreuses traces d’Histoire, des ruines romaines et un château normand par exemple.

Est-ce que vous écoutiez beaucoup de musique à la maison quand tu étais petit ?

Je n’ai pas l’impression d’avoir de musiciens dans la famille mais mon père mettait tout le temps de tas de disques de rock, en particulier Elvis Presley, The Everly Brothers et Roy Orbison. Il avait aussi dans sa collection Jose Feliciano, les Beach Boys et Bread. Ce sont ceux dont je me souviens le plus.

Quelle est la première chanson qui te vient à l’esprit, là tout de suite ?

David SylvianI Surrender de David Sylvian m’a trotté dans ma tête toute la journée. Depuis que j’ai écouté son album Dead Bees On A Cake ce matin, en fait.

Est-ce qu’il y a un artiste, un album, vers lesquels tu reviens tout le temps ?

Pas évident comme question, du coup je vais plutôt choisir un album que j’ai acheté quand j’étais très jeune et que j’écoute toujours avec beaucoup de plaisir. Je dirais donc The Lexicon of Love d’ABC. Il contient de très bonnes chansons, pour moi c’est un super album de « dance » à l’éthique punk (sans parler des somptueux arrangements et de la production). Je ne me lasse pas de le réécouter. Même chose avec Harvest de Neil Young.

Quels artistes, pas forcément des musiciens, t’ont directement influencé ?

Il y en a beaucoup, et désolé d’avance si j’en oublie ! Allons-y : The Beach Boys/Brian Wilson, The Beatles, Paul McCartney, The Everly Brothers, Lovin Spoonful, The Kinks, The Byrds, Roy Orbison, Burt Bacharach, Scott Walker, David Bowie, Stevie Wonder, Neil Young, Steely Dan, Magazine, XTC, The O’Jays, Frank Sinatra, Pavement, Stephen Duffy & The Lilac Time, Ralph Vaughan Williams, Jeff Lynne/ELO, Aztec Camera, John Lennon, Orange Juice, The Isley Brothers, Pixies, Japan, Beethoven, New Order, Prefab Sprout, Thin Lizzy, ABC, The Smiths, Cocteau Twins, Gabriel Faure, Lloyd Cole, Donna Summer, The Associates, Simon & Garfunkel, China Crisis, Earth Wind and Fire, Trashcan Sinatras… Et bien d’autres…

Quel a été le premier disque que tu as reçu en cadeau, le premier que tu as acheté ?

Je pense que le premier que j’ai acheté,c’était un 45T d’occasion de She Loves You des Beatles, Il n’avait même pas de pochette. Il y a eu aussi Since You’ve Been Gone de Rainbow et Like Clockwork des Boomtown Rats. Je me souviens aussi quand j’étais tout jeune avoir eu en cadeau Reggatta De Blanc de Police et Scary Monsters and Super Creeps de David Bowie. Des albums que j’aime toujours aujourd’hui.

Si tu pouvais voyager dans le temps, quelle période est-ce que tu choisirais ?

C’est difficile de penser à une période particulière de l’Histoire, Je me dis que ce serait sympa de voir des dinosaures ? Avec un petit coup d’œil de l’époque victorienne en Grande-Bretagne, pourquoi pas ? Mais si j’avais vraiment le choix, je pense que je retournerais dans ma plus tendre enfance, pour y passer un jour avec mes grands-parents ou mes parents. Pas forcément un jour précis de ma vie, mais plutôt un jour d’été, il y aurait du soleil, on serait dans le jardin. Ce serait vraiment bien.

Est-ce que tu as un moment particulier, un endroit, un instrument pour composer ?

Pas vraiment, il se trouve que des mélodies me viennent assez naturellement. J’ai des bribes de mélodies qui se baladent dans ma tête et j’essaie de construire quelque chose autour d’elles. Pour une chanson finie, ça peut aller très vite et dans d’autres cas ça prendra des semaines, des mois et parfois même des années. Il semblerait que je sois le plus disposé à écrire le matin (c’est une impression). Je m’assois le plus souvent par terre avec ma guitare, qui est l’instrument vers lequel je me tourne le plus régulièrement. Parfois, c’est au piano. J’ai tout un tas de chansons dans mes tiroirs, prêtes à être enregistrées.

 

Armstrong

Est-ce qu’il y a un nouvel album en préparation ? Est-ce que tu pourrais en dire deux mots ?

Oui, en fait j’ai deux projets en chantier. J’ai écrit des chansons pour un album qui va s’appeler Happy Graffiti, 11 chansons enregistrées dans mon studio 12 pistes à la maison. Certaines de ces chansons (No Time to Waste et Hard Luck Feeling) sont déjà apparues sur un autre album que j’ai sorti il y a quelques temps, qui s’appelait Fragments and Curiosities. C’est un projet que j’ai en tête depuis un certain temps et j’espère que je pourrai le finir et le sortir très bientôt (avec quelques chansons additionnelles). L’autre album, je voudrais l’enregistrer pendant les fêtes de Nouvel An, son titre de travail est Woodstock and Angels. Je vais envoyer à celui qui devrait le produire à peu près 25 chansons, il en gardera entre 12 et 14 pour l’album. Au niveau du son, ce sera assez proche du style Aztec Camera/Beach Boys/Beatles/Prefab Sprout. 2020 sera une année vraiment chouette !

Eyes Wide Open (titre inédit)

Songbird (titre inédit)

 

Est-ce que tu vas venir jouer en France ?

Je suis allé en France à diverses occasions. J’ai visité Paris, Amiens, Calais et Boulogne pendant des vacances. Et on vient de me proposer un concert à Paris, qui devrait avoir lieu en début d’année prochaine. 2019 a un peu été un tourbillon dans la carrière d’Armstrong et je suis très honoré de pouvoir venir chanter avec ma guitare en France. Merci !

Est-ce qu’il y a un autre sujet que tu aimerais aborder ?

J’ai beaucoup pensé aux questions d’environnement et à l’avenir de notre planète ces derniers temps. Ça m’inquiète et je pense que ça fait réfléchir des tas de gens un peu partout dans le monde. Il serait vraiment temps que les pays s’y intéressent de très près et prennent tout ça au sérieux.

Retrouvez notre chronique de l’album Under Blue Skies

Discographie
Fragments and Curiosities (2017)
Songs About the Weather (2009)
Under Blue Skies (2007)

Suivre Armstrong
Bandcamp
Twitter

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus