Le bonheur pop de Whoa Melodic

Connu pour avoir mis ses talents de musicien au service de diverses formations ″indie″ (Singing Adams, The Hayman Kupa Band…), l’Anglais Michael Wood a imaginé un drôle d’anagramme pour son projet solo. Sous le sobriquet de Whoa Melodic, le multi-instrumentiste fait paraître un premier album solo qui fait la part belle à un classicisme pop hérité d’un autre âge, celui de World Party et de XTC. Disciple de Paul McCartney (référence évidente de l’élégante Totally Mad), Wood jouit d’un talent mélodique indéniable, qui lui permet de pondre à la chaîne des refrains mémorables (I Will Never Let You Down, To See You Again, Disappointed Pessimist).

Michael Wood a récemment concocté une mixtape aux petits oignons pour le blog londonien For The Rabbits, levant ainsi le voile sur les influences qui ont forgé le premier effort de Whoa Melodic. Au beau milieu d’une jolie congrégation de joailliers de la ″pop song″ (Stephen Duffy, The Pernice Brothers, Mason Jennings, Fountains of Wayne), le garçon a eu la bonne idée de glisser l’éblouissant Sucker, morceau signé par le petit prince méconnu de la pop US, Kevin Tihista. Un vrai trésor caché dont Whoa Melodic pourrait être l’équivalent britannique.

 

Acheter et écouter l’album sur Bandcamp

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus