La Playlist de Danny Green (Laish, DG Solaris)

Après quatre albums sous l’alias Laish, dont l’indispensable Time Elastic sorti chez Talitres en 2018, Danny Green a inauguré l’année dernière un nouveau projet musical baptisé DG Solaris, pour lequel il collabore avec sa femme Leana. Ancien membre du collectif Willkommen (The Leisure Society, Rozi Plain…), le songwriter britannique a su nous séduire par sa capacité à associer l’émotion brute du folk et les agencements subtils de la pop la plus audacieuse. Un équilibre que l’on retrouve dans les 10 chansons de cette playlist idéale compilée par ses soins, en exclusivité pour Fanfare.

1. Miriam Makeba – Pata Pata

« Une pure expression de joie collective. Elle me donne le sourire et l’envie de me trémousser »

2. of Montreal – Lysergic Bliss

« Une chanson d’amour psychédélique, sauvagement énergique et inventive, qui semble prendre une nouvelle direction à chaque mesure. Que se passe-t-il ? »

3. Big Thief – Cattails

« Big Thief semble avoir été téléporté d’un autre temps. Dans un monde de surproduction, une chanson comme celle-ci, apparemment composée en deux jours et provenant principalement d’une prise live, me rend totalement accro »

4. Captain Beefheart – Observatory Crest 

« Du groove ondoyant au son profond de la caisse claire, en passant par la voix graveleuse de Don, la guitare épique et les effets de synthé en conclusion, tout est bon dans cette chanson. Lorsqu’elle se termine, je me dis qu’elle doit et qu’elle va continuer pour toujours »

5. Dirty Projectors – Two Doves

« Two Doves ressemble à une réécriture passionnée de These Days de Nico, avec son motif de fingerpicking magnifiquement complexe et ses arrangements de cordes fleuris. Cette voix d’ange est comme l’or le plus pur » 

6. Andy Shauf – Drink My Rivers

« L’intro au piano, les clarinettes feutrées, une basse à croquer, une batterie si douce et si précise qu’on peut voir une grimace à chaque coup de caisse claire. Et puis les paroles d’Andy, dont la nostalgie est étourdissante, sont magnifiquement interprétées » 

7. Bill Withers – Lean on Me

« Ah, Bill. Celle-ci me touche en plein cœur. Les mots sont remarquablement profonds. Quand le refrain arrive et que sa voix passe à la vitesse supérieure, c’est de la pure poésie »

8. Weyes Blood – Something to Believe

« L’aspiration spirituelle, la production luxueuse, cette voix, la manière dont la chanson se construit jusqu’à ce délicieux sommet… Quel plaisir ! »

9. Harry Nilsson – I’ll be Home

« La plus tendre des ballades. J’adore la voix de Nilsson, et j’aime cette impression que Paul McCartney a fait irruption dans la pièce à 1 minute 20 pour crier « OH YES HE WILL ! »

10. Smog – Rock Bottom Riser

« La suite d’accords en arpèges, la batterie éparpillée de Jim White, le piano enjoué de Joanna Newsom et Bill Callahan au top de sa forme, tant au niveau des paroles que du chant. Ce morceau ne cessera jamais de m’émouvoir »

Le top 10 de Danny Green en écoute sur Spotify :

Et une autre playlist, pour découvrir ou redécouvrir le meilleur de Danny Green & Co. :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus