I Love My Label (5) : Kleine Untergrund Schallplatten

Avec ″I Love My Label″, Fanfare part à la rencontre des labels indépendants qui font vivre la pop, un peu partout dans le monde. 

Depuis Augsbourg, au sud de l’Allemagne, Ronny Pinkau dirige Kleine Untergrund Schallplatten « par pur amour de la musique et du format vinyle ». En cinq ans seulement, son petit label s’est déjà constitué l’un des plus beaux catalogues de la galaxie indie-pop (The BV’s, The Luxembourg Signal, Pale Lights, Lake Ruth…) et s’apprête à publier le nouvel album de Jetstream Pony, le super groupe anglais formé par des membres de Trembling Blue Stars, The Wedding Present et The Popguns.

Pourrais-tu nous présenter Kleine Untergrund Schallplatten ?

J’ai fondé le label en octobre 2015. J’ai pris cette décision à l’automne 2014, lorsque j’ai découvert un jeune et talentueux groupe de pop à guitares d’Augsbourg, Endlich Blüte. J’avais à l’esprit l’idée de créer un label depuis des années – il ne manquait qu’un groupe approprié. Endlich Blüte était le groupe que j’attendais. Je voulais un groupe de notre ville d’origine et qui reflète également la scène indie d’Augsbourg dans son ensemble. Le 17 octobre 2015, leur premier single Neue Wunden est sorti et tout s’est merveilleusement bien passé. Neue Wunden était un titre idéal pour une première sortie sur le label et Endlich Blüte, le groupe parfait.

Au début, l’idée était de ne sortir que des singles en 7″, d’où le nom du label. Mais après seulement un an, j’ai abandonné cette idée lorsque j’ai entendu les premiers enregistrements de The BV’s. Le groupe m’a remis douze titres et il était clair, dès que j’ai entendu ces chansons, que KUS sortirait son premier LP. En ce qui concerne l’organisation, les décisions et l’expédition, je fonctionne de manière autonome. Frederick Jehle (The BV’s/Endlich Blüte) et Kenji (The Golden Eaves/Friedrich Sunlight) créent les pochettes et l’esthétique de Kleine Untergrund Schallplatten. Fred a également filmé certains de nos vidéoclips et nous le considérons maintenant comme « L’Oeil de KUS ».

Quels sont les labels qui t’ont le plus inspiré pour créer le tien ?

Je suis un grand fan de labels comme Factory Records, Cherry Red, Sarah Records, Great Pop Supplement, Flying Nun Records, 4AD, Whaam/Dreamworld, Postcard Records et de labels allemands comme ZickZack, Fast Weltweit. J’aime particulièrement la polyvalence de Factory ou Cherry Red et le fait que ces labels ne se soient jamais engagés dans un seul style de musique. Et puis il y a le lien avec le design, en particulier la conception de leurs pochettes. Un label qui met tout cela en valeur est 4AD. Peter Saville, qui a beaucoup travaillé pour Factory, et Vaughan Oliver avec Chris Bigg de 4AD sont parmi mes designers préférés.

Qu’est-ce qui différencie Kleine Untergrund Schallplatten des autres labels ?

C’est une question à laquelle il est difficile de répondre. Je peux seulement te dire ce qui est personnellement important pour moi pour le label et je ne peux pas juger si cela le distingue des autres. Je dirige KUS par pur amour de la musique et du format vinyle. Ce n’est pas une question d’argent, je ne veux jamais avoir cette pression, c’est pourquoi je m’occupe du label après mon travail, pendant mon temps libre. Il est important pour moi d’être juste envers les groupes et les artistes. Chaque sortie essaie de porter la suivante. Les droits des chansons restent aux artistes et j’essaie de fournir aux groupes une plateforme pour une belle sortie.

Ronny Pinkau
Ronny Pinkau (DR)

Comment découvres-tu les groupes et comment est-ce que tu t’y prends pour les convaincre de rejoindre le label ?

Je cherche rarement des groupes ou des artistes que je veux sortir. Cela se fait naturellement, par hasard ou à travers des rencontres par le biais d’amis communs.

Penses-tu que les formats physiques ont encore de l’avenir ?

Je l’espère. Je crois fermement que le vinyle aura toujours sa place. Il y a quelque chose de spécial à mettre un disque et à écouter la musique consciemment, par exemple en tenant compte de l’ordre des pistes, de ce que l’artiste avait en tête, des chansons qui se trouvent sur les faces A et B et puis bien sûr de la pochette, qui est très importante à mon avis. L’artwork est l’une des raisons pour lesquelles je collectionne les disques. La conception de la pochette est une forme d’art à part entière, qui, combinée à la musique et aux paroles, donne une œuvre d’art. La musique numérique ne peut jamais répondre à ce concept et semble donc plus éphémère. Un produit physique est présent, vous pouvez le sentir, le toucher, le sortir de la pochette et vous devez le manipuler avec précaution…

Quel groupe ou artiste aimerais-tu signer sur KUS ?

Je n’y ai jamais pensé auparavant, parce que je trouve plus excitant de voir quelles opportunités se présentent sans le savoir à l’avance.

Quels sont tes projets pour le label ?

Je n’ai pas de projets pour l’avenir et je travaille une sortie après l’autre. Quand j’ai lancé le label, je ne pouvais même pas imaginer avoir 26 références. Je pensais que ça s’arrêterait au bout de quelques jours, parce que personne ne serait intéressé. Aujourd’hui, KUS existe depuis cinq ans et presque rien n’était prévu, tout s’est passé comme ça. Je n’aurais jamais pu imaginer être assis ici, dans mon appartement, en train de donner une interview pour un blog musical français. Tout cela reste très spécial et incroyable pour moi, car je ne suis qu’un simple fan de musique. Mon seul plan est de continuer à avancer en espérant qu’il sera possible de continuer pendant de nombreuses années encore…

Pourrais-tu choisir les trois disques qui résument le mieux le label ?

Ce n’est pas possible pour moi car j’aime chaque disque de KUS et tous les groupes et artistes du label. Je serais obligé de les mentionner tous : Endlich Blüte, The Golden Eaves, Friedrich Sunlight, Zimt, Botschaft, The BV’s, Eccentric BlaBla, The Luxembourg Signal, Jetstream Pony, Pale Lights, SAMT, Lake Ruth, Gary Olson, Cozy Slippers, Desert Souls, The New Mourning.

Pour décrire trois sorties de manière un peu plus détaillée, j’ai choisi les deux sorties les plus récentes ainsi qu’une autre à venir :

Lake Ruth – Crying Everyone Else’s Tears 10″ EP (KUS 024)
Il s’agit du premier 10″ pour KUS. Je suis un grand fan du groupe depuis leur premier single sur le label Great Pop Supplement (devenu Feral Child) et c’est très spécial pour moi de sortir ces quatre magnifiques morceaux. Il s’agit de quatre poèmes de leur amie Renee Tamraz que le groupe a mis en musique. Ils font une merveilleuse « chamber pop » baroque, qui pourrait rappeler Broadcast ou Stereolab et qui se situe au même niveau que The Soundcarriers ou Vanishing Twin.

Eccentric BlaBla – Eccentric BlaBla LP (KUS 025)
Eccentric BlaBla s’inspire du folk de la fin des années 60 et du début des années 70 et le mélange un peu de jazz et de post-punk abstrait. Le résultat est un LP unique, qui rappelle les sorties plus curieuses de él Records. Le groupe parvient à créer quelque chose de singulier, de mystérieux et de magique qui est très difficile à saisir. Le disque sortira à la mi-mai dans une mini-édition de 100 exemplaires.

Jetstream Pony – Jetstream Pony LP (LIFE 170|KUS 026)
Après deux singles et un EP 12″, le premier album du groupe sort enfin en collaboration avec le label indiepop Shelflife Records de Portland, Oregon (USA). Jetstream Pony est un super groupe composé de membres de Trembling Blue Stars, Aberdeen, The Wedding Present, The Fireworks, The Luxembourg Signal et The Popguns. Le LP sonne un peu plus atmosphérique et un peu plus sombre que les singles. Les guitares sont un peu plus lourdes et nous rappellent les groupes indés américains, et la belle voix claire de Beth Arzy flotte au-dessus, dissolvant la noirceur. Le disque sonne comme un grand mélange de Shop Assistants, Sonic Youth, Look Blue Go Purple et oui, même The Fall… Le LP sortira à la fin du mois de mai.

Kleine Untergrund Schallplatten
Soundcloud
Facebook
Discogs

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus