Hot Cops à Belfast

″Hot Cops à Belfast″. On ne parle pas ici de la dernière production hype des studios Falcon ou Marc Dorcel, mais d’un jeune trio qui revient de loin pour le plus grand plaisir de nos oreilles. On a voulu en savoir plus après, avoir été séduit par l’écoute de leur EP Speed Dating. Savoir prendre son temps, se poser pour revenir avec les idées claires et une amitié consolidée : Hot Cops se dévoile par l’intermédiaire de Carl Eccles, chanteur et guitariste. En 2019, le rock n’est pas mort !

Peux-tu présenter Hot Cops ?
Hot Cops est un groupe de rock indépendant composé de trois musiciens originaires de Belfast, en Irlande du Nord. J’ai rencontré le batteur Conor Ellison par des amis communs lorsque nous avions environ 16 ans. Nous avions enregistré avec le frère aîné de notre ami, Nathan Rodgers (basse et chœurs) en 2013, alors qu’il étudiait la musique à l’université, puis il est devenu un membre à part entière, c’est essentiellement ainsi que s’est formé Hot Cops.

Vous avez sorti votre premier EP Speed Dating l’année dernière ?
Speed ​​Dating est en fait une compilation remasterisée de singles déjà sortis que nous avons utilisés pour repartir de zéro. Nous avons traversé des turbulences dans nos vies, on a compris que nous n’aimions pas jouer en tant que groupe. Notre amitié était bancale, on a alors décidé d’aborder nos problèmes ensemble et surtout prendre du plaisir à écrire et répéter.

Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur quelques chansons ? Commençons par Decay qui est illustrée par une vidéo. Quelle est la genèse de cette chanson ?
Decay est une chanson très simple que j’ai écrite environ une heure après être resté debout toute la nuit à regarder des vidéos des Pixies. Il s’agit de se sentir déconnecté et d’exacerber ce sentiment de séparation en s’isolant au point de fusionner les journées car vous n’interagissez pas avec le monde qui vous entoure.


Le concept de la vidéo était une collaboration avec mon frère Aaron Eccles (qui a produit et joue dans la vidéo). Nous voulions traduire à l’écran la dissociation abstraite que l’on retrouve dans le titre, et le meilleur moyen d’y arriver était d’avoir un personnage qui a une apparence et un comportement si normal qu’il en devient anormal. Les autres personnages qui passent en boucle symbolisent la monotonie et les interactions qui te détruisent et enlèvent peu à peu l’expression de contentement que l’on trouve sur le visage de Aaron.

Et pour Passive Passive et Scared of Everything ?
L’isolement, l’abstraction, l’autodestruction, la frustration et un sentiment dominateur de manque d’identité constituent le fil conducteur de toutes les chansons de Speed ​​Dating. Ces mots peuvent sembler assez sarcastiques et enragés, mais c’est comme cela qu’ils m’apparaissent lorsque vous utilisez la musique comme un moyen d’évaluer et de critiquer vos propres comportements. L’écriture est un moyen de me libérer.

Que doit-on attendre de Hot Cops en 2019 ?
Hot Cops sort son nouveau single Negative One le 15 février et nous prévoyons de sortir d’autres chansons courant 2019.

En attendant, écoutez Hot Cops sur leur page bandcamp, ça vaut vraiment le détour !


La playlist idéale d’Hot Cops

« The Sicilian Clan » – Ennio Morricone
« What Happens To People? » – Deerhunter
« Little Fury » – The Breeders
« Just In The Band » – Silverbacks
« Bugatti » – Tiga
« White Freckles » – Ariel Pink
« Liquorice » – Azealia Banks
« Incidental Boogie » – U.S. Girls
« Spitkissing » – girlfriend.
« Rage » – The Necessaries
« Estrelar » – Marcos Valle
« Golden Years » – David Bowie
« Living On Nerve Ends » – The Cleaners From Venus
« Caller No. 99 » – Chris Cohen
« Head Over Heels » – Tears for Fears
« Speak See Remember » – Pavement
« The Back of Her » – Junior Brother
« Dance Little Liar » – Arctic Monkeys
« Baby Alligator » – Ovlov
« Wonderful » – Squitch
« The Name of the Game » – ABBA
« Deaf » – Just Mustard
« I Think I Knew » – Cate Le Bon
« More » – Vic Dana
« Your Heart and Mine » – Aaron Embry
« Bad Boy » – Marty Wilde

Hot Cops sur internet
Bandcamp
Facebook

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus