Ghost Music – I Was Hoping You’d Pass By Here

(Arlen Records)

Peu de moyens, beaucoup d’effet.

Matt Randall et Lee Hall, le tandem de songwriters qui unissent leurs forces au sein de Ghost Music, n’en sont pas exactement à leur coup d’essai. Les deux compères ont en effet appartenu à Beatglider, une formation apparue à la fin des années 90 et régulièrement plébiscitée par John Peel, Randall ayant par ailleurs signé plus récemment trois albums absolument ravissants sous le nom de Plantman. Basée dans la station balnéaire de Southend-on-Sea, leur nouvelle entité commune vient de façonner un petit joyau de pop artisanale avec son premier album, I Was Hoping You’d Pass By Here. Il y a du Luna (Home Dog), du Bats (Strange Love) et même un peu de Yo La Tengo (Gurl in a Whirl) dans ces chansons à la fois grisantes et modestes, qui savent compenser, par une classe et une sincérité à toute épreuve, le manque évident de moyens mis à leur disposition. Si l’on devra donc se contenter du charme parfois étriqué d’un enregistrement lo-fi, la simplicité désarmante d’un morceau comme l’acoustique Queen of England, évocation bouleversante et résignée d’une relation vouée à l’échec, suffit pourtant à lever toutes nos réserves. En effet, lorsqu’elle s’exprime ainsi directement avec le cœur, la pop n’a aucunement besoin de s’encombrer du superflu.