Florilège #016

 

Parce que la planète pop ne s’arrête jamais de tourner, les rédacteurs de Fanfare vous proposent de découvrir une sélection express de leurs derniers coups de cœur…

Birgitta Alida – Glory

On connaissait la sirène de Copenhague, il faudra désormais compter avec cette sirène de Bergen. En effet, comment ne pas succomber à ce Glory , chanté par la Norvégienne Birgitta Alida ? Ce deuxième single est un morceau à combustion lente qui se déploie majestueusement pour faire fondre l’auditeur, pourvu d’un refrain qui vous prend la main pour ne plus vous lâcher, le tout enveloppé par des cordes somptueuses. De quoi donner envie de se faire la belle… à Bergen. (AB)

The Blue Herons (Feat. Thierry Haliniak) – Another Chance

Suite à une première collaboration des plus réussies (All keep inside) l’an passé, The Blue Herons (Andy Jossi) et Thierry Haliniak (My Raining Stars) nous donnent une autre chance d’apprécier leur talent à leur juste valeur, le premier s’occupant de la musique, le second des paroles et du chant (épaulé pour les chœurs par l’indispensable Krissy Vanderwoude). Another Chance,à la fois baggy (le rythme, les guitares) et un brin shoegaze (juste ce qu’il faut…) avec un petit je ne sais quoi de Field Mice, se révèle le morceau idéal pour danser la tête dans les nuages. (AB)


Candy – Feel

Après le superbe album Under The Weather, l’Australien Calum Newton revient avec une nouvelle chanson sous le bras, Feel. L’indie-pop de Candy vous replongera dans l’époque bénie de Sarah Records, entre mélancolie et mélodie sautillante. Si vous êtes un garçon sensible ou une fille bricoleuse vous allez adorer – les autres aussi, bien entendu ! (CD)


Gabe Darling – All Tomorrows

Robi Rutenberg vient de Floride; il habite maintenant à Berlin et son projet Gabe Darling va évoluer puisque la voix que vous écouterez dans quelques instants n’est plus la même maintenant. En janvier 2018, il a sorti deux EPS, Broken Teeth et The Sky’s a Woman. Pour ce Florilège on vous propose d’écouter et de découvrir cet artiste avec All Tomorrows. On pense en effet au lendemain, quand on entreprend un changement radical dans sa vie, pour aller de l’avant. Une belle introduction pour un moment de transition, touchant. (CD)



Elva – Ghost Writer

Elva est le fruit de la collaboration entre Elizabeth Morris (Allo Darlin) Ola Innset (Making Mars, Sunturns). En couple à la ville et désormais à la scène, les musiciens ont enregistré l’album Winter Sun dans une vieille école et ont été fortement inspirés par la naissance de leur petite fille. Le premier extrait, le primesautier Ghost Writer, augure d’un album des plus prometteurs que l’on peut se procurer chez l’indispensable label allemand Tapete Records. (AB)


Fake Laugh – Surrounded

Double salve pop pour ce natif de Berlin basé à Londres. Sur Surrounded, ça sautille et ça virevolte de fort belle manière à la façon des regrettés Spinto Band, spécialistes des pirouettes mélodiques. De l’autre côté, c’est très bien aussi puisque l’on retrouve sur Honesty, Kamran Kahn alias Fake Laugh en excellente compagnie en la personne de Poppy Hankind, chanteuse des Girl Ray. (AB)


Flower Crown – Bender Szn

Vous allez entendre le premier extrait du nouvel album, Sundries, de Flower Crown qui sortira le 24 mai prochain sur le label Crafted Sounds. C’est de la dream-pop comme on l’aime. Ce quintet de Pittsburgh vous enveloppe dans leur cocon de guitares et de vocalises. C’est beau et apaisant. (CD)


Heartlings – A Hundred Wishes

Régulièrement, l’Indonésie nous envoie des cartes postales musicales hors du temps et des modes, notamment par l’intermédiaire du label Don’t Fade Away Records, basé à Jakarta. C’est encore le cas avec Heartlings et son brillant A Hundred Wishes qui allie avec bonheur shoegazing et légereté pop. Un peu comme si les Cardigans s’amusaient à reprendre Ride ou les Pale Saints. (AB)


Jeanines – Either Way

Nouveau venu chez Slumberland Records , le duo New-Yorkais Jeanines (ex-My Teenage Stride) délivre une pop délicieusement twee, fleurie et légère comme une brise de printemps ! Des morceaux courts et nerveux qui raviront les nostalgiques d’Heavenly et autres groupes estampillés C86. L’album intitulé sobrement Jeanines sortira au mois de juin. (AB)


More Kicks – I’m On The Brink

Buzzcocks, Undertones, The Only Ones… C’est en plein dans cette tradition de la pop britannique survitaminée que s’inscrit More Kicks, jeune trio londonien aux origines multiples (Angleterre, Pologne et Brésil). La formule, qui allie une bonne dose d’énergie et un vrai sens de la mélodie, fonctionne à merveille sur les deux premiers singles du groupe, dont le premier album est attendu courant 2019. (JS)


Opus Orange – Not Ready

Direction la Californie et Santa Monica pour écouter Opus Orange. La pop électronique de ces six garçons ensoleillera votre journée. On découvre ce groupe trois ans après la sortie de l’album Anatomic, et on tombe amoureux presque instantanément de cette chanson. (CD)


Peach Fuzz – The Outside Looking In

Comme les Londoniens de More Brinks, les Liverpuldiens de Peach Fuzz n’ont que deux singles à leur actif. La cote des protégés de James Skelly (The Coral) ne cesse pourtant de monter et on comprend facilement les raisons de cet emballement à l’écoute de l’imparable The Outside Looking In, un tube en puissance dont le refrain XXL devrait faire le bonheur des festivaliers britanniques cet été. (JS)

Tramontana – The World to Me

C’est grâce aux concerts Life is a Minestrone que nous avons pu découvrir les Français de Tramontana. Coup de cœur immédiat pour ces compositions mélancoliques comme on aime. On a choisi de vous faire écouter The World to Me, tout simplement parce que nous ne pouvons imaginer le monde sans musique. Après quelques recherches sur internet, il s’avère que Jean-Marie Paillard, le chanteur, est issu du groupe Filago que l’on a défendu chez Fanfare l’année dernière avec l’album Dance Ordinaire. Le monde est vraiment petit. (CD)


Tugboat Captain – Be Strong, Smoke Less

Il est temps de découvrir Tugboat Captain, secret trop bien gardé de la pop anglaise et auteurs d’un excellent premier album malheureusement passé totalement inaperçu en 201. Après deux superbes singles parus l’an passé, les Londoniens sont de retour avec ce Be strong, Smoke less chanté à deux voix, à la mélodie irrésistible, à l’ambiance délicieusement surannée et terriblement attachant. Voilà de quoi attiser notre désir de nouvel album ! (AB)


Working Men’s Club – Bad Blood

Un bond en arrière d’une petite quarantaine d’années avec ce jeune trio anglais, Working Men’s Club. Ce premier single addictif, paru fin février 2019, a été vendu en peu de temps. Phénomène outre-Manche, une réédition est prévue le 26 avril. Si vous avez aimé The Fall, Gang of Four, Television ou bien plus récemment Parquet Courts, si vous êtes raide dingue de l’autre phénomène irlandais Fontaines D.C., vous aimerez les belles mélodies new-wave de Sydney Minsky-Sargeant (que l’on a pu croiser chez Liberal Violence, il avait alors 15 ans !), Giulia Bonometti et Jake Bogacki ! (CD)

 

Crédit photo : DR

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus