Ed Harcourt reste sans voix

En 2016, le frontal et tempétueux Furnaces avait marqué une rupture assez brutale dans la discographie plutôt bien ordonnée du Britannique Ed Harcourt. Deux ans plus tard, le songwriter change d’approche et annonce la sortie prochaine d’un nouvel album entièrement instrumental, Beyond The End. Centré sur son nouveau piano, un Hopkinson Baby Grand de 1910 (« le même que celui de ma grand-mère, sur lequel j’ai appris à jouer et écrit mes trois premiers albums »), le disque accueillera également les contributions de Gita et Amy Langley, respectivement au violon et au violoncelle. Ed Harcourt explique ce changement de ton par une volonté de faire une pause au niveau du chant et des textes. « J’ai grandi en écoutant et en jouant du Debussy, du Satie, du Mozart, du Grieg, et j’apprécie également des compositeurs modernes tels que Max Richter, Philip Glass, Arvo Part. J’aime aussi beaucoup la bande originale du film The Assassination Of Jesse James signée par Warren Ellis (avec lequel il a collaboré pour le nouvel album de Marianne Faithfull) et Nick Cave ». Beyond The End, dont la très belle pochette a été réalisée à partir d’une photo de Steve Gullick, sera dans les bacs le 23 novembre.

La liste des titres :
1. Diving Bell
2. Wolves Change Rivers
3. Duet For Ghosts
4. Empress Of The Lake
5. Keep Us Safe
6. Faded Photographs
7. For My Father
8. For My Mother
9. Beneath The Brine
10. There Is Still A Fire
11. Circling Red Kites
12. Whiskey Held My Sleep To Ransom