Ducks Unlimited, jangle pop à volonté

Les quelques très rares informations glanées sur internet nous indiquent que les mystérieux Ducks Unlimited, formés autour du chanteur Tom Mcgreevy, sont originaires de Toronto. L’écoute à l’aveugle de leurs premiers singles produits par Josh Korody (Weaves, Fucked Up) et Shehzaad Jiwani (Greys) nous aurait pourtant plutôt fait pencher du côté de la Nouvelle-Zélande ou de l’Australie. En effet, dans le sillage des attachants The Goon Sax ou des remarquables Rolling Blackouts Coastal Fever (deux groupes parmi les plus intéressants du moment, et dont ils ont récemment assuré les premières parties), les Canadiens se présentent déjà comme les nouveaux héritiers naturels de The Go-Betweens, The Chills ou The Verlaines. Un premier EP est attendu avant la fin de l’année et s’ils parviennent à maintenir le niveau de leurs trois premières sorties (mention spéciale pour leur titre le plus récent,Get Bleak, avec ses arrangements de cordes réalisés par Paul Erlichman, moitié du duo art pop Goosebump), Ducks Unlimited ne devraient pas tarder à se faire une place parmi l’élite de la jangle pop internationale.

Ducks Unlimited en ligne :
Facebook
Twitter
Soundcloud
Bandcamp

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus