Crocodiles – Love Is Here

(Deaf Rock Records)

Dans un monde un peu plus juste, ces Crocodiles-là auraient leur nom en haut de l’affiche des plus grands festivals et leurs visages s’afficheraient en couverture des magazines musicaux les plus influents. A l’image des séduisants danois de The Raveonettes (avec lesquels ils ont d’ailleurs fait équipe sur le très bon Crimes of Passion en 2013), les Californiens Brandon Welchez (voix, guitare) et Charles Rowell (guitare, voix) incarnent en effet une forme d’authenticité rassurante. Sans cabotinage, aux antipodes de la rock’n’roll attitude contrefaite d’un groupe comme The Kills, la formation de San Diego célèbre son dixième anniversaire avec un septième long format en tout point conforme à ses valeurs : électrique, mélodique, rugueux et passionné.  

©DR

Associés au producteur Martin Thulin (Exploded View) depuis Boys (2015), les Américains ont choisi de se recentrer sur leurs fondamentaux, trois ans après un étonnant Dreamless qui reléguait les guitares au second plan au profit de beats pop synthétiques à l’humeur maussade. Désormais soutenu par le label indépendant français Deaf Rock Records, le duo renoue donc avec des sonorités noisy-pop et garage-rock à jamais inscrites dans son ADN. De retour en terrain connu, Crocodiles adossent leurs mélodies velcro à un mur de guitares abrasives, convoquant à nouveau l’esprit de Jesus & Mary Chain (Wait Until Tomorrow, Heart Like A Gun) ou celui des Pixies (Nuclear Love, Love Is Here et sa rythmique supersonique).

Intituler son nouvel album Love Is Here dans le contexte ultra-plombé de 2019 pourrait paraître un rien décalé, voire carrément à côté de la plaque. Derrière leurs immuables lunettes noires, nos Crocodiles seraient-ils soudainement devenus fleur bleue ? Pour Charles Rowell, le choix de ce titre s’est fait assez naturellement : « Rien n’était planifié, mais quand on a réuni les textes des chansons, on a vu qu’elles parlaient souvent de l’amour et de l’espoir, qui existent par leurs opposés, la haine et la négativité ». A défaut de nous redonner foi en l’avenir d’une planète bien mal engagée, Love Is Here confirme que le rock a encore quelques beaux jours devant lui.

Écouter et acheter sur Bandcamp

Discographie
Summer Of Hate (2009)
Sleep Forever (2010)
Endless Flowers (2012)
Crimes Of Passion (2013)
Boys (2015)
Dreamless (2016)
Love Is Here (2019)

Site officiel

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus