Catl. – Bide My Time Until I Die

(Beast Records)

Le lecteur est prévenu : écouter Catl. pour la première fois, c’est prendre une décharge électrique. Duo à la scène comme à la ville, Sarah Kirkpatrick (percussions, voix) et Jamie Fleming (guitare, voix) proposent un blues sauvage, punk rock, d’une rare intensité. Ici donc, pas d’effets de manche, on tape sur une caisse claire et une cymbale, emmené par le rythme d’une six cordes qui semble se déhancher toute seule si elle n’était pas grattée par Jamie, qui arrive à lui tout seul à remplacer un groupe de quatre musiciens qui se seraient partagés trois guitares et une basse.

(DR)

Le dernier album, Bide My Time Until I Die, sorti en 2018, ne dément pas la réputation furieuse qui précède le groupe de Toronto. On y sue à pleines gouttes, on éructe, ça gratte de partout, on en sort lessivé, au minimum rincé, sans s’être aperçu que les dix titres se sont égrainés à une vitesse vertigineuse. A la vitesse du son en vérité, car ces deux là jouent comme s’ils avaient un train à prendre, n’oubliant pas au passage de balancer chacun des titres à la face de l’auditeur telles des gifles appuyées, qui mettront à n’en point douter ce dernier à genou. S’il peut toutefois se relever, il lui faudra alors admettre qu’il n’a jamais entendu une chose pareille, que le flot d’énergie déployée par les deux tourtereaux fait penser à du blues qui serait joué par des punks, lesquels auraient été biberonnés au rock’n’roll. On se pâme pour Cocaïne Blues, on s’extasie sur Superfly Lady, on dodeline de la tête sur Misunderstand. Les deux Catl. font ainsi passer les White Stripes pour les perdreaux de l’année.

La réussite de cet enregistrement tient beaucoup au dialogue permanent qui se joue entre les instruments et les voix, et à la rythmique infernale qu’ils nous assènent que ce soit du côté des percussions, ou des accords d’une guitare terriblement efficace, mais surtout à la sensualité du tout, car le groupe n’a pas fait que mélanger le blues, le rock’n’roll et le punk. Non, le groupe incarne les trois à la fois ! Il ne faudra toutefois pas laisser l’expérience s’arrêter à l’écoute de cet album incendiaire car le plus impressionnant est encore de les découvrir en live, ce que le rédacteur de la présente chronique a eu l’immense bonheur de vivre à deux reprises, sans en ressortir indemne, ce que le lecteur attentif aura deviné, s’il parvient toutefois jusqu’à ces dernières lignes. On ne pourra en résumé que recommander la fréquentation assidue de Catl. Qu’on ne vienne pas me dire que certains auraient, en s’y frottant, malencontreusement pris une châtaigne : j’avais prévenu…

Discographie :
Adonde Vas ? (2009)
With The Lord for cowards You Will Find No (2010)
Soon this will be gone (2012)
This Shakin’house ( 2014)
Bide my time until I die (2018)

Ecouter et acheter l’album

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visite. Accepter Lire plus